Bilbao : Musée Guggenheim – Stade San Mames – Marché Ribera


Bilbao-Le chien du Guggenheim

Bilbao à voir: le centre historique (Casco viejo) et les quartiers XIXe (Ensanche), la promenade le long du fleuve, quelques édifices : le musée Guggenheim bien sûr, l’Alhondiga (lieu culturel), le théâtre Arriaga, le pont transbordeur de Portugalete, mais aussi la vue depuis le funiculaire d’Artxanda, et les plages accessibles en métro..

Bilbao,comment cette ville basque est devenue si séduisante?

Prenez au moins 3 jours pour visiter Bilbao parce qu’elle mérite de revendiquer à juste titre le statut de perle du Pays Basque. A mon avis commencez par visiter les offices du tourisme de Bilbao.

tampon-voyagez-malin90x90  Quand partir pour visiter Bilbao?

Les mois les plus favorables au niveau du climat à Bilbao sont Mai, Juin, Juillet, Août, Septembre et Octobre. En résumé: les mois les plus chauds sont Juillet, Août et Septembre; les mois les plus froids sont Janvier et Février; les mois les plus pluvieux sont Janvier et Novembre.

tampon-voyagez-malin90x90 Comment aller à Bilbao en venant de France?

Si vous allez à Bilbao en avion à l’aéroport prendre le Bizkaibus vert qui attend devant : environ 1,20 € pour 15 min de trajet jusqu’à la place Moya)

Oubliez le train parce que c’est trop compliqué. Trop de changements rendent le voyage interminable. Par conséquent il vous reste l’autoroute.

Je déconseille la voiture parce que, s’il ne faut qu’une heure 20 minutes pour faire le voyage, c’est galère une fois sur place. Les parkings coûtent cher. C’est pourquoi je vous conseille d’opter pour le voyage en bus.

tampon-voyagez-malin90x90  Quelles compagnies de bus relient la frontière à Bilbao?

Deux compagnies de bus du pays basque font la navette entre Bilbao et la frontière française:

Pesa relie Saint Sebastien à Bilbao via Zarautz par l’autoroute en 1heure 20. Fréquences: toutes les demi-heures aux heures pleines. WEB: www.pesa.net

Alsa fait la navette entre Bilbao et Irun via Saint Sebastien et Irun. Parfois le bus termine son voyage à Hendaye mais ne part pas de Hendaye. WEB: www.alsa.es

Comment visiter Bilbao avec les transports en commun?

Exite-t-il un pass pour utiliser les transports en commun?

En passant par l’office du Tourisme achetez une carte Batik. Par exemple vous créditez  votre carte d’une quarantaine d’Euros. De surcroît la même carte peut-être utilisée par 2 personnes. Quand elle est vide vous la rechargez dans les robots prévus à cet effet dans les Bureaux de tourisme ou les stations de métro (entre autres).

En ce qui concerne la carte Batik son utilisation est simple. En effet vous prenez indifféremment le tram, le métro, le bus où les élévateurs avec ce pass partout. Il suffit de faire un « Tap On » sur la borne du quai d’embarquement et un Tap Off sur le quai de débarquement.

Si vous aimez ce site de bons plans de voyages mis à votre disposition ajoutez vos expériences dans la zone commentaires en bas de page avant de fermer cet article. Surtout, faites connaître ce site autour de vous. Merci 😉

Ecrivez-nous …echangeons@voyagez-malin.net

Le métro de Bilbao

Le métro de Bilbao est devenu un véritable symbole de la ville avec ses fameux « fosteritos », les bouches d’accès aux stations. De surcroît ses deux lignes offrent permettent d’accéder rapidement à de belles plages et des villages attrayants de la zone métropolitaine.

Le service fonctionne de 6h à 23h, avec des fréquences de passage inférieures à six minutes aux principales heures de la journée, à l’exception du dimanche et des jours fériés, pendant lesquels la fréquence passe à 10 minutes.

Le métro comporte également un service de nuit, jusqu’à 2h les vendredis et veilles de jours fériés, et le samedi pendant tout la nuit.

Le tramway de Bilbao

Ce moyen de transport, qui relie la gare de Atxuri à La Casilla offre une promenade intéressante en longeant les rues de la vieille ville, traverse l’Ensanche de la ville et suit les berges de la ria en découvrant certains de ses bâtiments les plus emblématiques : Isozaki Atea, le Musée Guggenheim Bilbao, la bibliothèque de l’Université de Deusto-CRAI, l’Amphithéâtre de la UPV, la Tour Iberdrola…

Vous pouvez voyager en tramway avec la Bizkaia Card (en vente aux guichets de Bilbao Turismo .

 Le funiculaire de Artxanda

En à peine 3 minutes, le « Funi » grimpe les côtes du quartier traditionnel d’Arangoiti pour mener au mont Artxanda, dont le sommet offre non seulement de magnifiques vues sur le Bilbao métropolitain, mais permet également de belles. Par ailleurs, le service fonctionne du lundi au dimanche et les cabines partent tous les quarts d’heure. La gare d’accès (Plaza del Funicular, sans numéro) se trouve à 10 minutes à pied du bâtiment de la Mairie.

Vous pouvez prendre le funiculaire avec la Bizkaia Card (en vente dans les offices du tourisme de Bilbao).

Les bus urbains

Bilbobus, le réseau de bus urbains de la ville, dessert tous les quartiers. Ses 35 lignes fonctionnent de 6h-7h du matin à 22h-23h. La fréquence des passages varie entre 10 et 30 minutes.
Il existe également des bus de nuit, ou « Gautxori », qui circulent toutes les demi-heures, de 23:00h jusqu’à 2h-2:30h le vendredi et toute la nuit le samedi.

Vous pouvez voyager en Bilbobus avec la Bizkaia Card (en vente aux guichets de Bilbao Turismo ).

Où trouver un logement pas cher à Bilbao?

Dans Casco Viejo, qui est le quartier historique de Bilbao je conseille l’hôtel Casual Guera. Premièrement c’est un bon rapport qualité/prix. Deuxièmement sa situation géographique en fait un choix de premier ordre. Attention la réception se trouve au 3ème étage d’un immeuble rénové.

Où sont les bonnes tables à Bilbao?

Dans le vieux Bilbao tous les guides vous enverront à Plaza Nueva où l’on trouve les bars à Pinxtos les plus réputés de la ville.

A mon avis le « food court » du Marché de la Ribera constitue aussi une bonne adresse.

Dans la partie moderne de Bilbao vous devez manger au moins une fois au café Iruna. Ce café, décoré d’azulejos, qui date de 1903 est divisé en 2 parties.

D’abord une salle de restaurant avec menu du jour à 14,50 €. Ensuite une salle abritant un grand bar en forme de fer à cheval qui vous attire avec des pintxos de toutes sortes.

Le beau Café Iruña constitue un lieu emblématique de Bilbao pour ses débats politiques et littéraires et sa magnifique décoration. Au café Iruna on y va pour voir mais aussi pour s’y faire voir. Ca laisse un bon souvenir, sauf les serveurs qui sont tout sauf accueillants.

Que voir pendant 3 jours à Bilbao?

Le Casco Viejo autrement dit le vieux quartier

« les Sept rues » est le quartier le plus ancien et le centre de la ville de Bilbao. On peut y visiter la cathédrale de Santiago, l’église Saint-Nicolas, et bien d’autres édifices encore.

Les sept rues qui ont historiquement formé Casco Viejo portent les noms suivant : Somera, Artecalle, Tendería, Belosticalle, Carnicería Vieja, Barrencalle, Barrencalle Barrena. On y trouve une grande variété de magasins et d’édifices.

 Plaza Nueva et autour

Cette place offre les terrasses les plus agréables et les plus prisées des résidents de Bilbao. C’est sur la Plaza Nueva qu’on trouve le plus de bars à pintxos de Bibao. Tous les dimanches s’y tient un marché aux puces. Et chaque 21 décembre des producteurs venus de toute la région animent le marché agricole de Saint Thomas.

Le marché de la Ribera et ses abords

Cela vaut le coup d’oeil pour l’architecture extérieure. Ses origines remontent au XIVe siècle, mais le marché a été récemment modernisé. Ribera est à côté de l’église de San Antonio Abad.

L’intérieur est gigantesque, on y trouve beaucoup de poissons et fruits de mer, mais aussi de la viande, ainsi que des fruits et légumes. Une « petite » restauration typique également.

Ne manquez pas le point de vue au coucher du soleil.

La basilique Begonia

La Basilique de la Vierge de Begoña, patronne de Biscaye, domine la ville de Bilbao depuis le haut de sa colline. Le 11 octobre, le jour de la Vierge, on célèbre une romeria en honneur à la « amatxu de Begoña » (maman de Begoña). Pour l’occasion, on organise des concerts, des marches dans les rues, des activités pour les enfants, des représentations de danse et des démonstrations de sport rural.

 Le théâtre Arriaga

Plaza Arriaga, 1 48005 Bilbao – Tel 944 79 20 36 / 944 16 35 33
informacion@teatroarriaga.com. Arrêt de métro: Casco Viejo / Abando
Le Teatro Arriaga s’inspire de l’Opéra de Paris. En 1902 il a reçu le nom d’Arriaga en hommage au musicien de Bilbao, Juan Cristimo Arriage connu comme le « Mozart espagnol » de par son talent (il composa à 13 ans son premier opéra et mourut de tuberculose peu avant ses 20 ans).

Comme d’autres bâtiments du centre-ville de Bilbao, le Teatro Arriaga a subi de graves dommages lors des inondations de 1983.

Le Quartier Abando

Découvrez la facette moderne de Bilbao dans le quartier Abando. Comme point de départ de votre itinéraire choisissez l‘office de tourisme de la plaza Circular. De cette place, prenez la calle Buenos Aires et traversez la ria pour vous rendre devant l’Hôtel de ville.

Depuis les hauteurs continuez en empruntant le Paseo Campo Volantín le long de la ria. Vous arriverez au Pont de Zubizuri, construit par Santiago Calatrava. Sa construction en forme de voile et son sol en verre attirent l’attention.

Avant de le traverser, vous pourrez emprunter le funiculaire d’Artxanda. En quelques minutes, vous vous retrouverez sur un belvédère situé à plus de 800 mètres d’altitude. Vous y aurez une vue impressionnante de la ville et de l’embouchure de la ria.

Suivez le guide

Redescendez en funiculaire, puis traversez le pont de Calatrava. Tout d’abord en prenant le Paseo Uribitarte, vous découvrirez l’étonnant Musée Guggenheim. L’architecture de ce musée, qui se veut un bateau, vous impressionnera.

À la sortie du musée, faites le tour du bâtiment pour découvrir une autre curiosité : Puppy, un chien en fleurs de 12 mètres de haut, qui illustre encore une fois l’esthétique avant-gardiste de Bilbao.


Ensuite, je vous invite à visiter l’autre grand musée de la ville, le musée des Beaux-arts. Vous le trouverez à cinq minutes du musée Guggenheim.

Juste derrière, vous trouverez l’un des poumons de la ville, le parc urbain Doña Casilda.
Pour les plus sportifs, il existe une piste cyclable qui longe les deux rives de la ria.
Vous trouverez un bus touristique qui part du musée Guggenheim et effectue 15 arrêts. Il est possible de monter ou descendre aussi souvent que vous le souhaitez.

New La Ribera Market in Bilbao, Spain

Où faire du shopping à Bilbao?

Vous pouvez vous rendre à pied à l’Ensanche de Bilbao (la partie la plus au centre et la plus commerçante de la ville) pour y faire du shopping. Dirigez-vous d’abord vers la large Gran Vía Don Diego López de Haro. Elle est bordée de boutiques de stylistes de renommée internationale.

Sur cette avenue, vous trouverez également d’autres bâtiments emblématiques, tels que le Palacio Chavarri, le Palacio de la Diputación Foral ou les superbes bouches de métro appelées « fosteritos » en raison du nom de leur créateur, Norman Foster.

Gare de SantanderEstation de Santander

C’est la gare centrale de Bilbao. En bref, elle se situe à proximité du théâtre. La façade est très belle, méritant d’être prise en photo. Par contre, vous pouvez rentrer à l’intérieur … mais serez sûrement déçus car c’est l’intérieur moderne d’une gare !

 Plaza Moyua et autour

La Plaza de Federico Moyúa, ou Plaza Elíptica comme l’appellent les habitants de Bilbao, date des années 1940, selon le projet de l’architecte José Luís Salinas. Réinaugurée en 1997, la place conserve sa forme elliptique d’origine et les parterres de style anglais et français, en intégrant comme nouveaux éléments des lampadaires modernes en acier et des bancs fonctionnels.
L’emblématique fontaine d’origine a subi un relooking.

Depuis la plaza Moyua, nous vous recommandons d’emprunter la Alameda Recalde pour découvrir l’Azkuna Zentroa. Il s’agit d’anciens chais, en passe de devenir l’épicentre des loisirs de la ville.

L’« atrium des cultures » est impressionnant et la piscine qui occupe une partie de son toit ne l’est pas moins.

La gare routière de Bilbao

Toutes les lignes régionales, nationales et internationales de bus partent de la gare routière TERMIBUS (calle Gurtubay nº1), parfaitement connectée au métro, tramway et trains de banlieue (lignes C1 et C2). Tel: (+34) 944 395 077

Plaza de Toros et Museo Taurino

Il s’agit d’arènes de première catégorie qui accueillent les meilleures corridas de taureaux de la Communauté autonome Basque. D’abord ces arènes datent de 1962 et propriété de la Mairie de Bilbao et de La Misericordia. Elles sont dotées d’une capacité de 14 700 places.

Par ailleurs l’évènement le plus important a lieu pendant la Semaine Grande de Bilbao, mi-août. On y organise également des corridas commémoratives du Club Taurin et pour célébrer l’anniversaire de Bilbao.

Par ailleurs, il y a un musée sur l’histoire de la tauromachie à Bilbao. On utilise aussi les arènes pour d’autres événements, comme des concerts.

Estadio de San Mames

C’est le stade de l’atletic bilbao. Il s’agit d’une enceinte à l’anglaise de 40000 places avec des  tribunes très proches du terrain. Le stade est en centre-ville. L’athletic Bilbao ne fait jouer que des joueurs d’origine basque. C’est une institution de la ville et de la région.

Le chien de BilbaoLe Musée Guggenheim

Le musée Guggenheim Bilbao est l’oeuvre de l’architecte Frank Ghery. Ce symbole de la ville évoque un bateau futuriste amarré dans la ria.

Par ailleurs vous rencontrerez une sculpture en forme de gigantesque araignée située en face du musée.

Paseo de la mémoria

Parmi les œuvres d’art qui ornent et accompagnent le Paseo de la Memoria, vous rencontrerez des oeuvres de Chillida, Dalí, Zugasti, entre autres.

Le nouveau parc de Bilbao est une promenade moderne le long du fleuve, entre le Palacio Euskalduna, le Musée Guggenheim et la future Alameda Abandoibarra.

Palacio de la Musica

De l’autre côté de ce parc se trouve le Palacio Euskalduna (il s’agit du Palais des congrès et de la musique, dont la forme symbolise un navire). Prenez note: la visite du Palacio Euskalduna est possible uniquement le samedi à 12 h

Museo Maritimo

Via forum visiteurs: « Musée moderne qui retrace le lien entre la ria de Bilbao et l’activité économique qui a fait l’histoire de la ville. C’est très intéressant et présente bien comment un port se construit, évolue.

On peut regretter que la présentation ignore la vie des ouvriers du port, des aciéries. Cela apporterait un peu de « chair » à cette présentation un peu formelle. Quelque bateaux sont présentés dans la forme de radoub des anciens chantiers navals. »

Les fresques murales

L’art est partout à Bilbao. Même dans la rue. Les grandes fresques sur les immeubles de type HLM c’est au coin de Errege Katolikoen Etorb. et Kirikino Etorb., au Sud-Est de la Plaza de Toro.

Laissez un commentaire

You have to agree to the comment policy.