Périgord des sites de charme 5


Le Périgord vaut le détour assurément. La porte d’entrée que je choisis est Brantôme parce que ce site, à l’écart des grandes routes, est superbe. Notre ballade passera par Beynac, La Roque-Gageac, Domme et pour finir Sarlat avec une escapade Montpazier.

Moulin Périgord

Si vous aimez ce site de bons plans de voyages mis à votre disposition écrivez-nous à « echangeons@voyagez-malin.net » et ajoutez vos expériences dans la zone commentaires en bas de page avant de fermer cet article. Surtout, faites connaître ce site autour de vous. Merci 😉

Périgord ou Dordogne ?

Périgord est l’ancien nom de la région qui est maintenant le département de la Dordogne en région Nouvelle Aquitaine.

Le Périgord se divise en 4 zones :

  • le Périgord noir au sud-est du département. C’est la partie la plus touristique qui tient son nom des troncs des nombreux chênes de la région qui s’assombrissent l’hiver,
  • le Périgord pourpre au sud-ouest du département avec sa jolie ville de Bergerac et ses vignobles, dont les feuilles s’empourprent à l’automne,
  • le Périgord blanc dans une bande d’Est en Ouest comprenant Périgueux et qui doit son nom à son sol calcaire,
  • le Périgord vert au Nord grâce à ses nombreuses forêts qui font d’ailleurs parties du parc Naturel régional Périgord-Limousin.
Si vous aimez ce site de bons plans de voyages mis à votre disposition écrivez un avis en bas de page avant de fermer cet article. Et surtout, faites connaître ce site autour de vous. Merci ??

tampon-voyagez-malinBrantôme la Venise du Périgord

Brantôme

La Tour Saint Roche et le Pavillon renaissance

Les anglais ont compris depuis longtemps que cette étape sur la route qui va d’Angoulême à Périgueux est un coin de Paradis quand on part à la découverte du Périgord. Premièrement sachez que Brantôme, protégé par de belles falaises calcaires, est une île dessinée par une boucle de la Dromme.

Que voir à Brantôme ?

Certains des plus beaux points de vue sur l’abbaye et sur l’esplanade qui la longe s’offrent aux visiteurs depuis le pont Coudé qui enjambe la Dronne et sous lequel on voit passer de nombreux canoë pendant l’été.

Brantome

Brantôme le fameux pont sur la Dronne

Le Pont Coudé permet également de rejoindre le jardin des Moines, un parc très agréable d’où l’on peut nourrir les canards qui se baignent dans les eaux de la Dronne. En plus, un des meilleurs moments pour visiter Brantôme est le vendredi matin à l’occasion de son marché parce que la ville s’anime alors et vous offre l’occasion de déguster quelques unes des spécialités gastronomiques qui font la réputation du Périgord

L’abbaye de Brantôme

Brantôme

Le site incontournable de l’Abbaye

Passer par Brantôme c’est obligatoirement visiter l’Abbaye car elle est un chef d’œuvre d’architecture. Aussi, il est nécessaire d’y faire halte. Tandis que je vous propose une visite guidée, finalement je choisis le parcours troglodytique. On déambule dans les vestiges de la première abbaye creusée dans le ventre de la falaise juste derrière l’abbaye actuelle. Le centre ville est parsemé de ruelles étroites, de belles maisons aux façades couvertes de lierre et de ponts fleuris, enjambant les canaux

 L’Abbaye:
A l’intérieur escalier monumental du dortoir des moines. Belle charpente en forme de carène de navire renversé. Vestiges du premier monastère bénédictin de Brantôme (VIIIe siècle) (creusé dans la falaise calcaire. Dans la falaise, on peut encore observer des restes d’habitations et de lieux de vie, plusieurs fois modifiés depuis plus de 1000 ans, des pigeonniers creusés dans la falaise calcaire, une fontaine miraculeuse dédiée à Saint-Sicaire, dont les reliques auraient été offertes aux moines par Charlemagne, et qui sont encore conservées dans l’abbatiale. On y trouve aussi les restes d’une pisciculture où on élevait des alevins de saumons. Une des grandes « grottes » , dite « Grotte du Jugement Dernier » contient deux bas-reliefs monumentaux. La partie troglodyte de l’abbaye peut être visitée .

Le clocher:

Il est séparé de l’église. C’est un des clochers romans les plus anciens de France.

Ou manger à Brantôme ?

Pour ses spécialités du Périgord un local m’avait recommandé l’auberge « Côté rivière » sur la route de l’Abbaye, légèrement en décalée par rapport à l’église. Aussi je vous la recommande à mon tour. Bon rapport qualité/prix. En plus, il y a une petite terrasse avec vue plongeante sur la rivière où s’en donnent à cœur joie les canoéistes, la plupart anglais.

Où loger à Brantôme ?

Le Moulin de l’Abbaye. Une nuit dans cet hôtel n’est pas donnée mais, parce que le lieu est tellement charmant, il est incontournable.

Brantôme

L’auberge le Moulin de l’Abbaye

tampon-voyagez-malinBeynac

Beynac

Beynac est construit en étages sous le château

Ce village est une merveille du Périgord. Premièrement, à l’origine troglodityque, il est bâti sur une immense falaise de 150m de haut. Beynac est construit en étages sous le château. Celui-ci a été modifié du XIIIème au XVIIIème, et comme beaucoup des châteaux de la Dordogne, il est passé des mains des Anglais à celles des Français plusieurs fois.

Où stationner à Beynac ?

A Beynac, comme dans beaucoup de villages qui bordent la Dordogne trouver une place de parking est un problème. Aussi je vous conseille de garez votre véhicule au parking du chateau (suivre le fléchage) afin de vous éviter une montée fastidieuse. L’accueil n’est pas le plus convivial du Périgord. Pas de paiement par carte, 0.15 € pour avoir quelques explications sur une feuille. Préférez donc la visite guidée (pas systématiquement proposée à l’entrée)

Où manger à Beynac ?

La taverne des remparts: Au pied de l’entrée du château, petit resto sans prétention, une carte menu simple à un prix raisonnable.

Où coucher à Beynac ?

Hôtel du Château: Accés internet gratuit. En plus piscine ouverte de mi-avril à mi-septembre.

La petite tonnelle: Dans le guide du routard 2016 …….une nouvelle fois validée. En plus l’accueil est très sympathique.  Tandis que vous pouvez diner sur l’agréable terrasse les clients jugent les plats excellents et copieux . En conséquence le rapport qualité/prix est jugé très bien

Que voir à Beynac ?

Le château de Beynac est situé sur la commune de Beynac-et-Cazenac  dans le département de la Dordogne et plus précisément dans le Périgord noir. Ce château est l’un des mieux conservés et l’un des plus réputés de la région. C’est une construction moyenâgeuse, d’allure austère, perchée sur le haut d’une falaise calcaire dominant le bourg sur la rive droite de la Dordogne.

Le château se visite et l’on découvre outre l’impressionnant donjon, les appartements (salle des états, oratoire, cuisines au sol en pisé…) Parfaitement restauré le château de Beynac est un bon exemple de l’architecture médiévale. En outre il offre un très beau point de vue sur la vallée de la Dordogne.

Le château a servi de cadre au tournage des films Les Visiteurs de Jean-Marie Poiré, en 1993, La Fille de d’Artagnan de Bertrand Tavernier, en 1994, et Jeanne d’Arc de Luc Besson, en 1999.

tampon-voyagez-malinLa Roque-Gageac

Classé parmi les plus beaux villages de France

Cette étape au coeur du Périgord est prise en sandwich entre la Dordogne et la falaise. La Roque-Gageac était autrefois un village de pêcheurs. Pour accéder à l’unique rue qui longe la falaise on emprunte des ruelles en escalier.

En passant sous le porche creusé sous la maison à la Tour on aboutit à un petit fort troglodytique à flan de falaise tandis qu’on découvre un beau point de vue sur les toits en cascade et la Dordogne.

La Roque-Cageac

Village classé parmi les plus beaux de France

Le village jouit d’un climat d’une douceur particulière qui a permis l’aménagement d’un jardin exotique. Né de la volonté d’un passionné qui a su profiter du solarium naturel de la falaise pour y implanter une luxuriante végétation méditerranéenne, on y rencontre palmiers, bananiers, bougainvilliers, orangers, grenadiers, citronniers et autres lauriers roses. Voir le village par beau temps au soleil déclinant.

Cité perchée, La Roque-Gageac se parcourt à pied. Les véhicules sont à laisser devant ses portes et les kayaks à garer sur la plage. Couverts de vignes ou de glycine au gré des saisons, les murs de la cité cachent de belles maisons. Ses ruelles tortueuses et pavées sont à découvrir le nez en l’air. Au sommet se trouve un fort troglodytique. Construit au XIIème siècle, il a la particularité de s’élever… à 40 mètres de haut.  Pour y accéder, une seule condition : grimper l’escalier qui surplombe le vide.

Le 17 janvier 1957, un pan de la falaise s’éboula sur une partie du village, détruisant six maisons et une grange, coupant la route et terminant sa course dans la Dordogne. Trois personnes y laissèrent la vie

Où manger à La Roque Cageac ?

Le patio: Un endroit très sympathique. Premièrement il offre un patio très agréable et calme en haut d’un escalier. Le repas de midi est réputé simple mais excellent. Très bon rapport qualité/prix. Service efficace et très aimable par une équipe de jeunes dynamiques. Bref n’hésitez pas c’est un bon plan qui ne vous ruinera pas disent sur les forums ceux qui ont fait halte dans ce restau.

Où coucher à La Roque Cageac ?

La plume d’oie: Quelles sont les qualités collectées sur les forums? le confort de la chambre et de la salle de bain, le silence dans la nuit. Le petit déjeuner copieux et excellent servit dans une belle salle à manger.

tampon-voyagez-malinDomme l’Acropole du Périgord

Domme

Cette bastide ceinte de remparts construite sur une falaise est un trésor incontournable du Périgord.

 

Où stationner à Domme ?

Trois grands parkings gratuits à 500m de la porte des Tours. Je déconseille les parking à l’intérieur des remparts. Ils sont très chers. Vous pouvez garer votre voiture à l’extérieur de la ville. Le parking est très grand. Ensuite il vous suffit de suivre la direction du centre ville pour pouvoir arpenter les ruelles de la Bastide.

Si la marche à pied vous rebute vous pouvez emprunter le petit train touristique qui vous amènera jusqu’à la place centrale du village moyennant la somme de 4 euros aller retour. Pour réduire la dépense vous prenez juste un aller pour monter au cœur de la cité, et vous effectuez à pied le voyage retour vers le parking.

BeynacSi ces deux solutions ne vous conviennent reste le stationnement intra-muros. Vous entrez dans la ville fortifiée via la Porte del Bos, un magnifique ouvrage très bien conservé, et vous suivez les directions « parking » disséminées ça et là dans les petites ruelles. La circulation s’effectue sans problème à travers ces ruelles étroites. Tout est en sens unique dans la cité.

Domme

Vous entrez dans la ville fortifiée via la Porte del Bos

Que voir à Domme ?

Place de la Halle (superbe avec ses piliers de pierre et son balcon de bois). Sur cette place a été bâti l’hôtel du Gouverneur qui est un lieu de visite incontournable.

Pour avoir un beau point de vue sur la Dordogne, où coule le sang du Périgord, rendez-vous devant l‘hôtel de l’Esplanade. S’installer à la terrasse de l’hôtel de l’Esplanade n’est pas nécessaire. Je n’ai pas été satisfait du rapport qualité/prix.

Les grottes naturelles à concrétions ;-)) Une galerie de 400m. Un ascenseur panoramique est disposition pour la remontée. De la terrasse du jubilés un beau point de vue sur l’incontournable village de La Roque-Cageac et le non moins incontournable château de Beynac.

La grotte est ouverte toute l’année et les visites s’effectuent une fois par heure, le matin de 9h à 12h et l’après midi de 14h à 18h. On fait l’achat des tickets à l’office du tourisme. Le prix d’entrée unique des grottes est de 6,75€.

On parcourt un ensemble de galeries réparties sur 450 mètres sous la ville. Le sentier est aménagé de façon assez pratique même si parfois certains passages sont assez bas et vous impose à quelques contorsions de la tête. Dans cet ensemble souterrain, l’endroit le plus remarquable s’avère être la salle rouge.

Pour remonter à la surface vous emprunterez un ascenseur panoramique, qui vous offre une vue assez saisissante sur la vallée de la Dordogne.

A faire: Descente de la Dordogne  en canoë-kayak à partir du Port de Domme. Randonnée sur l’eau entre Carsac et Beynac.

Où manger à Domme?

La maison du passeur: Halte -repas dans un cadre pittoresque, vue plaisante sur la rivière. accueil convenable. Cuisine très honorable, sans prétention,rapport qualité -prixtout à fait correct. En conclusion, à recommander pour un arrèt déjeuner au cours d’un voyage touristique

Où dormir à Domme ?

Hotel l’Esplanade: Un exceptionnel dominant la Dordogne. Chambres impeccables. Service soigné. Si vous n’y couchez pas allez-y au moins pour le petit déjeuner et pour l’apéro du soir. Point de vue exceptionnel.

Si vous aimez ce site de bons plans de voyages mis à votre disposition écrivez un avis en bas de page avant de fermer cet article. Et surtout, faites connaître ce site autour de vous. Merci 😉

tampon-voyagez-malinSarlat

Sarlat

Une des merveilles de Sarlat: le château de Puymarin

Depuis le premier mars 1965 les deux communes de Sarlat et de La Canéda ont fusionné sous le nom global de Sarlat-la-Canéda mais dans la majorité des cas, on parle toujours de Sarlat.

C’est André Malreaux, alors chargé des affaires culturelles, qui a fait embellir Sarlat dans les années 60: toutes les toitures sont refaites en lauzes, les façades sont sablées pour retrouver leur aspect d’origine, les volets sont replacés à l’intérieur comme autrefois et les fils électriques sont enterrés. Et sous le bitume qui disparaît renaissent les rues pavées. Bref, c’est splendide!

A Sarlat tout est beau.

Malheureusement la ville est victime de son succès. En juillet et en Août difficile de profiter de l’endroit tellement il est gorgé de touristes. Dans cette période le mieux est d’y arriver en fin de journée pour y passer la nuit et profiter des lumières du matin pour les photos.

Où manger à Sarlat la Canéda ?

Chez le Gaulois: Petit resto très sympa, les jambons sèchent pendus au plafond. Chiffonnade et petit plats réalisés avec des produits de qualités, Rien à dire, excellent! Tout est préparé devant vous, a la commande.

Où loger à Sarlat?

Hôtel les Remparts, 48 avenue Gambatta. Tout est bien. Rien à jeter;-) Prix indicatif 75€

Hôtel Saint Albert, Place Pasteur. Centre-ville. Wifi. Parking gratuit à 100m. Prix autour de 80€.

Que voir à Sarlat ?

La traverse qui n’a rien de médiéval, mais qui vient d’être aménagée de très belle façon.

La place de la liberté (ou de la mairie) sert de cadre au festival des jeux du théâtre qui a lieu tous les étés.

Le marché couvert et son immense porte a été redessinée par l’architecte Jean Nouvel, natif de Sarlat.

Sur la minuscule place du marché aux oies (où l’on trouve la statue des oies usées par les derrières des enfants !) se dresse un magnifique hôtel particulier l’hôtel de Vassal (XVème) puis celui de Labrousse (XVIIème) et le plus célèbre, l’hôtel Plamon (XVème).

En face, la fontaine Sainte-Marie voutée, puis l’hôtel de Mirandol (XVème).

Village de Beynac

L’autre partie de la place de la Liberté est ouvert sur la cathédrale Saint Sacerdos. A ses côtés on trouve la petite chapelle des Pénitents Bleus, puis en traversant la cour des Fontaines et celle des Chanoines, on arrive au jardin des Pénitents ou des Enfeus par une ouverture en arc de cercle dissimulée dans un angle du mur. Face à la cathédrale se trouve la maison natale d’Etienne la Boëtie.

Visite guidée (suite)

Pour revenir vers l’hôtel de ville il faut prendre les ruelles bordées de superbes demeures: l’hôtel de Grezel et sa tour polygonale, celui de Génis avec un porche remarquable, puis le Présidial, ancien tribunal dont le toit est casqué par un drôle de lanternon.

C’est aujourd’hui un restaurant de charme.

L’autre côté de « la traverse » recèle également des trésors d’architecture aux détours de ruelles très pentues comme la côte de Toulouse : la chapelle des Pénitents Blancs, qui appartient au couvent des Récollets, le couvent Sainte Claire… Sur le rempart qui entoure la vieille ville reste la tour du Bourreau. Ces tours permettaient l’entrée dans la cité protégée.

La ville fourmille de galeries, artistes et artisans.

tampon-voyagez-malinMonpazier

Ce n’est pas le plus couru des beaux villages de Dordogne, mais il mérite le déplacement. Monpazier a conservé le plan d’ensemble de la bastide originelle et trois de ses six portes fortifiées. Véritable musée à ciel ouvert, la commune compte plus de 30 édifices classés, dont plusieurs maisons datant du Moyen Age au XVIIème siècle.

Monpazier

Que voir à Montpazier ?

L’Eglise Saint-Dominique, de style gothique méridional, a été construite du XIIIe au XVIème siècle et remaniée à plusieurs reprises

La Maison du chapitre ou « grange aux dîmes » : avec ses trois étages, cette bâtisse du XIIIème siècle est la plus haute de la ville. Elle servait autrefois à entreposer le grain prélevé en tant qu’impôt

L’enceinte fortifiée de la ville et ses portes d’origine

Incontournable est la place des Cornières: place centrale carrée, entourée de galeries couvertes et de maisons anciennes ; sous la halle du XIIIème siècle, à piliers de bois et charpente de châtaignier, on peut encore voir les mesures à grain du XVème siècle.

Les 4 coins de la place sont « chanfreinés » comme le fait remarquer le guide du Routard. L’arête des piliers des maisons est rabotée pour laisser passer les gens d’arme à cheval. La place principale est ceinte de couverts c’est la raison pour laquelle Monpazier me fait penser à Mirepoix.

Où manger à Monpazier ?

Le croquant: Un accueil parfait et une qualité dans tous les plats proposés . Il ne s’agit pas d’une adresse à touristes mais bien d’un restaurant avec des plats régionaux .


Laissez un commentaire

You have to agree to the comment policy.

5 commentaires sur “Périgord des sites de charme

  • pion

    Bonjour
    super les commentaires et idées, cela donne envie de partir immédiatement.
    Merci pour les conseils avisés.

  • Sandrine

    Bonjour
    Je viens de découvrir votre site après lecture d un article qui en parlait. C’est une excellente idée car c’est en effet un complément riche aux guides traditionnels et ce sont les questions qu’on se pose à 50 ans et plus même si on voyage .
    Je ne manquerai plus de le consulter avant mes projets .
    Merci

  • Anémone

    Il existe 4 Périgord : le Périgord Pourpre (vers Bergerac : la vigne, le vin…), le Périgord Blanc (vers Vergt : le calcaire, les champs de fraises…), le Périgord Vert (vers Thiviers, : les forêts, les collines, le début du Limousin…) et le Périgord Noir, le plus connu (vers Sarlat : chargé d’histoires, pays de « l’homme », les truffes…).

  • Poké

    Grâce à vous j’ai fait ce circuit. C’est génial. Je le recommande à mes amis en leur recommandant de ne pas oublier leur appareil photo 😉