Hiroshima ville martyre et Miyajima île sacrée 1


Pas loin de Kyoto et Osaka, dans le sud de l’île de Honshu la ville de Hiroshima et l’île de Miyajima sont incontournables quand on voyage au Japon. On n’en revient pas indemne. Chers voyageurs visitez ces lieux en silence.

Deux jours à Hiroshima la ville ressuscitée

La ville de Hiroshima est connue dans le monde entier pour son histoire. La ville d’Hiroshima entra dans la postérité à 8h 16 min 2 s le 6 aout 1945 heure locale du Japon. La première bombe nucléaire venait d’exploser rasant une ville entière. 75 000 personnes tuées sur le coup et plus de 50 000 les semaines suivantes.

C’est un lieu de mémoire et d’espoir pour la paix dans le monde. Au-delà du cliché, c’est une ville qui malgré son lourd passé, vit dans le présent et l’avenir. De la ville martyre il ne reste que les vestiges du Dôme pour témoigner.

Si vous aimez ce site de bons plans de voyages mis à votre disposition ajoutez vos expériences dans la zone commentaires en bas de page avant de fermer cet article. Surtout, faites connaître ce site autour de vous. Merci 😉

Ecrivez-nous …echangeons@voyagez-malin.net

Où loger à Hiroshima?

Personnellement j’ai été très satisfait de mon hôtel à Hiroshima. Il s’agit du Park Side. L’hôtel est très près du musée mémorial de la paix et du A-Dome symbole d’Hiroshima, rue commerçante très près de de l’hôtel avec de nombreux restaurants et boutiques, autobus et métro facile d’accès.

Pour en savoir davantage cliquez ICI

Que faire et que voir à Hiroshima?

Hiroshima fut entièrement reconstruite après que les japonais aient accepté de capituler. Très vite en 1949, alors que les américains occupent le Japon, la ville est proclamée « Cité de la Paix » par le parlement japonais. Il est décidé de faire un musée de la paix sur le site ou est « tombée » la bombe atomique.

Le Dôme de Genbaku est très certainement l’édifice qui a été le plus photographié d’Hiroshima depuis le bombardement atomique. C’est le premier bâtiment que vous allez rencontrer dans le parc si vous arrivez du centre ville. Il s’agit de l’un des seuls bâtiments qui soit resté debout après l’explosion alors que la bombe atomique explosé à 130m d’ici. 

A la base le Dôme était un magnifique palais d’exposition industrielle. En constatant la structure en acier du palais vous comprenez pourquoi le palais a si bien résisté à l’explosion tandis que le reste de la ville qui était constitué de bâtiments en bois a été soufflé d’un coup. Les autorités japonaises auraient pu le détruire, elles ont décidé de conserver ce témoignage de la ville martyre. 

Tous les bus font une halte devant ce bâtiment témoin de la destrurction de la ville par la bombe atomique lancé d’un avion de l’armée américaine.

Mémorial de la paix d’Hiroshima (Musée)

L’endroit est le lieu incontournable à visiter. L’ensemble est très sobre. A partir d’objets retrouvés un témoignage est apporté sur la tragédie du 6 Août 1945. Ici une montre qui s’est arrêtée sur 8h15, l’heure de l’impact, là le tricycle calciné d’un enfant.

Parc de la paix d’Hiroshima

Le musée se trouve dans un grand parc où sont situés d’autres monuments tel que la flamme perpétuelle, la cloche, le cénotaphe des victimes, plaques aux Coréens décédés mais aussi le monument de la paix des enfants et le dôme. 

Monument de la paix des enfants

C’est l’histoire d’une petite japonaise, Sadako Sasaki, qui habitait à Hiroshima le jour de l’explosion. Elle avait alors 2 ans lors du bombardement. Elle échappe à la mort lors du lancement de la bombe sur la ville. Sadako aimait énormément courir, et participait à de nombreuses courses. Mais un jour, a 11 ans, elle trébucha ayant des douleurs aux jambes. Comme des milliers de japonais habitant près d’Hiroshima elle était atteinte d’une leucémie. Alors, lui vient en tête de construire des cocotes en papier. 

Depuis chaque année des écoles du monde entier fabriquent et envoient à la ville d’Hiroshima des cocotes en papier en hommage à cette petite fille.

Hiroshima moderne

Située dans la rue de Hondori, vous y trouverez une galerie piétonne fermée à la circulation. La rue commence près du parc de la ville et s’étend sur plus 500 mètres.

Le village d’Okonomimura.

Créé il y a plus de cinquante ans, ce bâtiment possède en son sein pas moins de vingt-cinq échoppes uniquement réservées à l’Okonomiyaki. Cette galette garnie est basiquement composée de choux, de viande et de fruits de mer.

Le Château d’Hiroshima (Hiroshima Castle)

Le château d’Hiroshima n’est pas la structure originale qui fut soufflé comme plus de 90% des bâtiments durant l’explosion de la bombe atomique. Elle datait de la fin du XVIe siècle. C’est donc une reconstruction à l’identique de la structure extérieure que vous pouvez voir. Le château reconstruit est haut de 5 étages. 

Le jardin Shukkei-en

Ce jardin se trouve de l’autre côté du château, sur les rives de la rivière Enko. Situé à quelques mètres de ground zero, point d’impact de la bombe atomique. Il représente le miracle japonais, l’incroyable effort déployé par le peuple Japonais pour renaître de ses cendres.

Le Jardin Botanique d’Hiroshima

Situé dans le quartier Kurashige à l’ouest de la ville, ce jardin a ouvert en 1976. Allez flâner dans les 18,3 hectares de terres du jardin botanique, pour apprécier toute l’année les serres tropicales et subtropicales: cactus, lotus tropicaux, bégonias et fuchsias.

Le temple Mitaki-dera

En venant visiter Hiroshima, ne manquez pas de visiter ce temple. Ce temple bouddhiste est célèbre pour les sakura, et le changement de couleur des feuilles des arbres à l’automne.

La tour Hiroshima Orizuru

Inaugurée en 2016, cette tour offre une vue unique sur les montagnes environnantes, la ville, le Dôme de Genbaku, le château de la ville et l’île de Miyajima. En montant les escaliers jusqu’au 13ème étage, on obtient un panorama à 360° sur la ville. C’est l’endroit idéal pour prendre des photos.

Miyajima l’île sacrée

Comment se rendre sur l’île de Miyajima?

Une fois arrivé à Hiroshima, prenez un train JR Sanyo Line pour Miyajima-guchi. Le trajet prend environ 30 minutes. Ensuite, suivez les panneaux pour vous rendre au port et prenez le ferry JR. Le trajet dure 10 minutes seulement. Ce voyage est compris dans votre pass JR.

Combien de temps faut-il pour visiter Miyajima?

L’île sacrée est jumelée avec le Mont-Saint-Michel. Selon la légende, il est interdit d’y naître, d’y mourir ou même d’y couper un arbre. A mon avis, la durée idéale pour visiter l’île est de deux jours et une nuit, pour bien s’imprégner de l’ambiance sur l’île sacrée. L’avantage de rester sur place est de profiter de l’ambiance une fois les touristes partis,

Que faire et que visiter à Miyajima en 2 jours?

Ballade dans le centre-bourg

Pour découvrir l’artisanat local et les spécialités culinaires passez par la rue commerçante d’Omotesandos. C’est à Miyajima que vous pourrez goûter aux meilleures du Japon!

Le soir, il est très agréable de se promener dans les ruelles de la vieille ville, Machiya-dori, lorsque celles-ci sont éclairées par les lanternes de papier suspendues aux devantures des boutiques.

Photographier sous tous les angles le Torii flottant

C’est le premier site que l’on avoit en arrivant sur l’île en ferry. Il est davantage en valeur à marée haute.

Cet édifice de bois rouge vermillon est un portail shinto qui symbolise la frontière entre monde profane et monde sacré. Il marque l’entrée du Sanctuaire d’Itsukushima.

Visiter le sanctuaire d’Itsukushima

A deux pas du tori, se trouve l’entrée du sanctuaire d’Itsukushima, que l’on traverse dans un sens unique. Datant du 6e siècle son originalité est qu’il s’agit d’un sanctuaire sur pilotis. Choisissez de visiter le temple à marée haute.

A Miyajima, des illuminations ont lieu tous les soirs autour du sanctuaire d’Itsukushima qui est un site enregistré au Patrimoine Culturel Mondial.

Monter en haut du Mont Misen

L’ascension du Mont Misen (à environ 500 mètres au dessus du niveau de la mer) est une randonnée pratiquement obligatoire quand on visite Miyajima.

Le moyen le plus pratique pour gravir la montagne recouverte d’une splendide zone forestière est de prendre le téléphérique divisé en deux tronçons. Le téléphérique offre des vues spectaculaires d’Hiroshima et de la mer intérieure.

Sinon, vous pouvez marcher en empruntant les différentes voies. C’est une marche de une heure et demi à deux heures. Le long de la montée, vous pouvez visiter plusieurs temples disséminés dans la nature. A voir en particulier y le temple bouddhiste Misen-Hondo et le Le Hall Kiezu-no-reikado (Hall du feu sacré éternel) où brûle sans interruption une flamme allumée il y a 1200 ans.

Se promener entre mer, montagne et jungle

La nature est omniprésente à Miyajima et il suffit de se promener sur les hauteurs pour s’en rendre compte. Sur les cartes fournies par l’office du tourisme, sont signalés plusieurs chemins dans la montagne, mais aussi autour de l’île, ainsi que plusieurs plages.
Le célèbre Torri de Miyajima

Observer les cerfs de Miyajima

Les daims sont partout à Miyajima et l’on peut toujours passer un bon moment à les photographier. Ils se laissent approcher. Attention à bien ranger la nourriture et vos plans en leur présence car les daims ont toujours faim. 

De Hiroshima à Kyoto

Vous aimeriez visiter Kyoto? Cliquez ICI

De Hiroshima à Tokyo?

Vous aimeriez visiter Tokyo? Cliquez ICI


Laissez un commentaire

You have to agree to the comment policy.

Commentaire sur “Hiroshima ville martyre et Miyajima île sacrée

  • Pierre Salviac Auteur de l’article

    Attention au japon le liquide est roi. La carte bancaire n’est pas acceptée partout. Les distributeurs ne sont pas visibles dans la rue et tous ne sont pas compatibles avec nos cartes.
    On trouve généralement des distributeurs compatibles dans les supérettes 7 ELEVEN , les bureaux de poste et chez CITY BANK . Chez 7 ELEVEN il faut entrer dans le magasin et il se trouve quelque part dans un petit coin pas très visible.